L'accueil qui m'a été réservé a été à l'image des locaux de l'ambassade: froid. Tout ce qu'il y a de plus froid, même. Notons au passage que les personnes chargées de l'accueil (ceux qui vous obligent à leur donner votre téléphone portable pour pouvoir rentrer) ne parlent pas français. Soit.

On m'a donc envoyé froidement vers le 5ème étage (qui est en fait le 4ème si on compte à la française) voir la personne qui est chargée de la "Gestion des Français". Je lui ai expliqué que j'étais là pour m'enregistrer, ce à quoi elle m'a répondu froidement qu'elle allait me donner les papiers à remplir dès qu'elle aurait fini sa conversation téléphonique. Cela ne me regarde pas, mais en l'attendant à la porte de son bureau je l'ai entendu discuter en français avec quelqu'un qui n'était certainement pas une relation de travail. On s'en fout, c'est l'Etat qui paye les communications téléphoniques.

La voilà donc qui me récupère après sa conversation téléphonique, me dit sèchement de la suivre jusque dans un bureau où elle va chercher les papiers en question. Elle m'explique qu'il faut que je revienne la semaine prochaine avec tous les papiers nécessaires, la personne s'occupant de l'inscription au registre étant pour le moment absente. Seul hic, les horaires d'attention au public sont les suivants: 8h30-12h du lundi au jeudi, c'est à dire inaccessibles aux gens qui travaillent. Mais ça c'est comme le reste, on s'en fout.

Alors, la voilà, la liste des papiers nécessaires:

  1. Livret de famille ou acte de naissance
  2. Passeport
  3. Carte nationale d'identité (c'est pas le truc qui reprend exactement ce qu'il y a sur le passeport, ça ???!!!)
  4. Photographie d'identité style passeport
  5. Coordonnées complètes, coordonnées de l'employeur
  6. Visa et carte d'étranger (délivrée par les autorités colombiennes)
  7. Documents militaires.
Donc la grognasse m'explique qu'il faut que je demande un acte de naissance à la mairie de Rennes, mon lieu de naissance. Facile, me direz vous. D'autant plus que j'ai déjà fourni à l'administration française 2 actes de naissance, un pour le passeport et un pour la carte d'identité!

Une idée me vient soudainement à l'esprit: l'administration ne pourrait pas faire usage des choses merveilleuses qu'on appelle "ordinateur", "internet" et "intranet" pour récupérer tous les documents qu'elle-même m'a délivrée? Utopie, mon cher ; utopie!

Vous l'aurez compris, ce genre d'accueil m'a refroidi et je ne m'inscrirai pas sur ce registre à la con.

Merci le mammouth.